Questions-Réponses sur le sommeil de bébé.

Questions-Réponses sur le sommeil de bébé.

Vous avez été de nombreux parents à nous poser des questions autour du thème du sommeil de bébé, afin de vous répondre au mieux, nous avons fait appel à une professionnelle, Anne-Aymone du compte Instagram naitre.et.co_naitre.

Que faire quand bébé ne veut pas se rendormir la nuit ?

Pour aider bébé à se rendormir il a besoin d’être rassuré donc la présence et l’accompagnement du parent est primordiale. Lorsque vous le changez la nuit, mettez le matériel à proximité pour ne pas trop le déplacer, privilégiez également une lumière tamisée pour ne pas trop l’éveiller. Le plus important est de s’adapter à son bébé et d’être patient.

Parfois, c’est entre deux cycles de sommeil que bébé à du mal à se rendormir.
Petit conseil : vous pouvez anticiper, lorsque bébé dort depuis 40 à 50, minutes vous savez que son cycle est bientôt terminé, vous pouvez donc être présent à son réveil afin de l’aider à se rendormir pour son prochain cycle tout en le laissant dans le lit.

Où bébé doit-il dormir selon son âge ? Chambre à part / commune / cododo ?

Pour les 6 premiers mois de sa vie, il est conseillé que bébé dorme à proximité de ses parents, en effet, un sommeil partagé dans la même chambre permettra de le rassurer. Physiologiquement, un bébé a besoin de la présence de ses parents pour s’endormir rapidement et sereinement. Selon le souhait du parent, à partir de 6-9 mois, bébé peut dormir seul car il n’a plus nécessairement besoin de téter pour s’endormir. Pour une meilleure transition, nous verrons plus tard dans l’article qu’il faudra instaurer des rituels.

A noter : si vous souhaitez pratiquer le cododo n’hésitez pas à bien vous renseigner ou vous faire accompagner pour une sécurité maximale.

Voici un document avec les recommandations de la COFAM pour vous informer à ce sujet avec quelques conseils comme le fait qu’il est préférable que bébé dorme du côté maternel et qu’il soit peu vêtu : Cliquez-ici.

 

L’heure du coucher doit-elle être régulière ? Faut-il instaurer un rituel, si oui, des conseils & exemples ?

L’heure du coucher dépend de l’âge de l’enfant, jusqu’à 2-4 mois il a un rythme « anarchique » car il alterne entre tétée, réveil et sommeil selon ses besoins, il ne fait pas encore la différence entre le jour et la nuit. Vers 4 mois, il rentre dans un rythme circadien, son horloge biologique se met en place petit à petit, il commence à différencier le jour et la nuit, son organisme s’adapte aux facteurs extérieurs.

Soyez à l’écoute de votre bébé, il se régule et trouve son rythme lui-même et montre des signes de fatigue. Lorsque vous repérez qu’il baille, qu’il est ronchon, qu’il se frotte les yeux ou qu’il les ferme, couchez-le à ce moment-là sinon il faudra attendre son prochain cycle de sommeil (40-50 minutes environ).

Lorsque bébé atteint 6 à 9 mois, il a moins besoin de succion pour s’endormir, c’est donc à ce moment-là que vous pouvez commencer à instaurer des rituels pour un endormissement serein et pour l’acquisition des repères temporels.

Tout d’abord, assurer-vous que bébé soit dans un environnement serein et calme, vous pouvez le porter, le bercer, lui chanter des comptines, caresser sa tête, lui raconter une histoire, etc. Dans tous les cas la présence du parent est primordiale pour l’apaiser.

Vous pouvez vraiment trouver vos petits rituels à vous et surtout prendre le temps.

A noter : si bébé s’endort dans vos bras, suivez les indications suivantes pour le coucher tout en évitant que cela provoque le réflexe de moro et qu’il se mette à hurler > Commencez par l'installer sur le ventre, puis retournez le délicatement sur le côté, tout en maintenant son enroulement, puis installez-le sur le dos. Cette transition permettra que bébé ne se réveille pas.

Prenez toutefois en compte que même après ses 4 mois, bébé peut avoir des phases de régression, à 8 mois par exemple lorsqu’il va commencer à prendre conscience de l’absence du parent. Tout au long de son développement certains acquis pourront perturber son sommeil. Il vous suffira encore une fois de l’accompagner dans cette phase et d’être patient tout en gardant en tête qu’un bébé n’est pas réglé comme nous et que c’est normal.

Pour mieux acquérir un rythme : proposez à bébé des siestes dans le jour afin qu’il commence à faire la différence entre le jour et la nuit.

Y a-t-il des choses qui favorisent le sommeil ? Qui apaisent ?

Chez le nourrisson, la succion favorise l’endormissement, vous pouvez donc allaiter bébé ou bien lui proposer la sucette.

D’autres facteurs sont également propices au sommeil comme une lumière douce le soir, pas de bruit, du calme, un environnement entre 18°C et 20°C.

 

Est-ce normal que bébé se réveille plusieurs fois ?

Oui, bien sûr, c’est tout à fait normal, dans ce cas-là, il vaut mieux le garder près de soi. Lorsqu’il pleure, plus le parent répondra vite à son besoin, plus il sera conscient que l’on répond vite à son besoin donc il pleurera moins.

 

Comment coucher bébé ?

  • Il est important de coucher bébé sur le dos, jamais sur le côté ni le ventre, pour diminuer les risques de mort inopinée.
  • Pas de coussin ni de couverture.
  • Un matelas adapté et pas trop ferme.
  • Pas de tour de lit.
  • Pas de doudou les premiers temps.
  • Préférez un body, un pyjama ou une gigoteuse.
  • Allez voir éventuellement un ostéopathe à la naissance de bébé.
  • Suivez les conseils dans le document ci-dessous pour éviter le syndrome de la tête plate : Cliquez-ici.

 

Que faire si bébé se cogne contre le lit pour s’endormir ?

Nous savons que cela peut vous déstabiliser et que bébé doit vivre une tempête émotionnelle. Il faut donc adopter un comportement bienveillant et soutenant envers lui. Sachez que se cogner est peut-être pour lui un moyen d’expression tout comme le pleur. Cependant, c’est tout de même un acte douloureux, pensez donc à bien sécuriser son espace.

A noter : avant 7 ans, votre enfant ne fais pas de caprices son cerveau ne le permet pas, il n’est seulement pas encore mature au niveau de la gestion de ces émotions. Il faut donc être dans la reconnaissance de son émotion en mettant des mots dessus, être là pour lui, calme. Proposez-lui un doudou à partir de 6 mois ou bien un coussin de colère s’il est plus vieux, l’idée est de ne pas ignorer ce que bébé ressent.

Toutefois, si le problème persiste, n’hésitez pas à consulter afin de vous faire aider et de savoir s’il a d’éventuels troubles.

 

Retenez avant tout que chaque bébé est différent, chaque parent est différent et chaque histoire de vie est différente. Faites confiance à votre bébé et faites vous confiance. Soyez à l'écoute de votre bébé.

Pour clôturer cet article, nous vous conseillons le livre « dormir sans larmes » du Docteur Rosa Jové.

 

Qui est Anne-Aymone ?

Maman de 2 enfants (8 ans ½ et 11 mois), elle est infirmière puéricultrice. Depuis octobre, elle travaille en indépendante dans l’accompagnement des parents sur la période pré et post natal. Elle est spécialisée dans le massage bien être, le portage, le baby yoga, le maternage proximal, l’alimentation de bébé, le sommeil, l’allaitement maternel, le conseil sur les équipements de puériculture, etc.

Retrouvez là sur sa page Instagram : naitre.et.co_naitre

N’hésitez pas à la contacter pour une consultation et un accompagnement en Visio ou bien en présence si vous vivez aux alentours de Metz.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés